Rétention d’eau et idées reçues… comment démêler le vrai du faux ?

iStock_000007994760Small

 

 

 

 

Jambes, mains, doigts, pieds, mais aussi taille, ventre, bras ou visage boursouflé… Vous vous sentez engoncé dans vos vêtements, avez la sensation de jouer au yoyo avec vos vêtements, notamment en périodes de chaleur… Et si vous étiez la cible de la rétention d’eau ? Que savez-vous vraiment de ce phénomène incommodant ? Voici les points essentiels pour pouvoir démêler le vrai du fauxà propos de la rétention d’eau…

La rétention d’eau est une quantité d’eau en excès retenue dans le corps ?

VRAI ! Notre corps est composé à 60% d’eau, et lorsque cette eau est répartie inéquitablement dans les tissus et le sang, la concentration massive forme des oedèmes, appelés aussi dans le langage commun rétention d’eau. Ce qu’il se produit ? L’eau est emmagasinée dans le corps en proportions plus importantes qu’elle n’est évacuée, et elle s’infiltre dans les tissus de façon non homogène.

La cause de la rétention d’eau est chaleur :

FAUX ! La chaleur est un facteur aggravant de la rétention d’eau, parce que celle-ci dilate les capillaires sanguins, mais l’excès d’eau prisonnier du corps est prioritairement dû à une insuffisance veineuse, cardiaque ou rénale, une mauvaise circulation lymphatique, ou un mauvais retour veineux, notamment en cas de station debout sur de longues durées.

Certains aliments favorisent la rétention d’eau :

VRAI ! Votre pire ennemi en cas de rétention d’eau, est le sel ! Les sels alimentaires contenus notamment dans les plats industriels, gâteaux apéritifs, charcuteries, fromages, bouillons en cubes ou poissons tels que le saumon fumé retiennent l’eau. Salez vos plats le moins possible, privilégiez le salage avant cuisson et évitez de rajouter du sel dans votre assiette.

Les protéines aussi, maintiennent l’eau dans le corps :

FAUX ! Les protéines sont d’une aide précieuse pour aider à éliminer l’excès d’eau !

L’été, la rétention d’eau est plus importante que l’hiver :

VRAI ! Certains facteurs accroissent le phénomène de rétention d’eau, tels que les sources de chaleur et tout simplement l’exposition au soleil.

La rétention d’eau fait enfler les jambes, le visage, le ventre, les bras, les mollets, genoux et chevilles, et il y a un moyen très simple de vérifier ce phénomène :

VRAI ! Il s’agit d’un test appelé « signe du godet, consistant à appuyer sur une des parties enflées, puis de relâcher son doigt : si la marque du doigt persiste sur la peau après l’avoir enlevé, alors en effet, vous êtes une des victimes de la rétention d’eau…

La rétention d’eau n’est pas responsable de la cellulite :

FAUX ! En tous cas en partie ! il existe bien une forme de cellulite dite « à rétention d’eau », qui donnera à la surface de la peau cette allure bosselée de papier bulle et qui est liée à l’excès d’eau faisant remonter les amas de cellules graisseuses à la surface de la peau.

La prise de diurétiques est bénéfique pour perdre du poids en cas de rétention d’eau :

VRAI ! S’il s’agit de diurétiques naturels, qui désengorgent les tissus en douceur ! Les médicaments diurétiques ont plus tendance à éliminer l’eau dans le corps en asséchant les muscles, non en s’attaquant à la graisse. Ils évacuent l’eau du corps en quantité importante ainsi que le potassium, essentiel à la fonction rénale. Idéalement, il est bon que les diurétiques contiennent des « épargneurs de potassium », qui permettront de ne pas éliminer ce précieux minéral en même temps que l’eau en excès. Un déficit en potassium peut entrainer de graves troubles au niveau rénal.

Ne plus boire d’eau permet de limiter la rétention d’eau :

FAUX ! Bien au contraire, lorsqu’on fait de la rétention d’eau, il faut boire et inciter l’organisme à éliminer ces excès d’eau !

Il existe des facteurs aggravants à la rétention d’eau ?

VRAI ! La prise de poids et la surcharge pondérale sont des éléments qui favorisent la rétention d’eau, ainsi que les sources de chaleur. L’inactivité physique, la sédentarité, limitent le retour du sang vers le cœur, celui-ci stagne et forme des oedèmes. Pratiquer un peu d’exercice régulièrement est excellent pour limiter l’aggravation d’une rétention d’eau : aquagym, natation, aquabiling, mais aussi marche à pieds ou vélo, sont d’excellents stimulateurs de la circulation.

Les vêtements serrés favorisent le retour veineux :

FAUX ! Les vêtements serrés, dans lesquels vous êtes engoncés, vous compriment et rendent plus difficile la circulation ! Evitez les vêtements moulants au niveau de la taille, des jambes ou des pieds !

Il existe des solutions naturelles pour éliminer l’eau en excès :

VRAI ! Certaines plantes sont bénéfiques pour lutter contre la rétention d’eau et peuvent vraiment agir : le buchu, le genévrier, le le persil, le raisin d’ours, sont des diurétiques naturels puissants reconnus pour aider à limiter les symptômes et manifestations de la rétention d’eau. Par ailleurs, les massages peuvent être bénéfiques pour stimuler le retour veineux, ainsi que la circulation sanguine ou lymphatique.


One thought on “Rétention d’eau et idées reçues… comment démêler le vrai du faux ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.