La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA) et vous…

Beautiful woman and eye chart on background

Plus d’1 Million, c’est le nombre de personnes en France, atteints de Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age. Et vous ? Etes-vous concernés par la DMLA ?

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age, qu’est-ce que c’est ?

La DMLA est une maladie chronique et évolutive qui touche les hommes ou les femmes, indifféremment, et le plus souvent après 50 ans. Elle s’attaque plus précisément à la macula, zone de la rétine, impliquée dans la vision centrale. 90% des informations visuelles captées et acheminées vers le cerveau transitent par la macula.

Lorsque cette zone est altérée, c’est toute la vision centrale, la perception des contrastes et l’acuité visuelle qui sont endommagées. Généralement, les personnes atteintes de DMLA conservent les fonctionnalités de leur vision périphérique.

Maladie qui peut ne révéler aucun symptôme lors de ses prémices, la DMLA se manifeste au fur et à mesure, de façon tout à fait insidieuse et silencieuse, par un ternissement des images, comme si les couleurs nous apparaissaient en délavées ou que les contrastes s’obscurcissaient, puis par la déformation des lignes droites, que la vue perçoit comme gondolées.

A un stade avancé, la DMLA se caractérise par une tache au milieu du champ visuel, qui altère fortement les perceptions de la vision centrale.

Il existe 2 sortes de DMLA :

La première, appelée DMLA sèche, est probablement la plus fréquente, mais aussi la forme évolutive la plus lente. Elle met en évidence une destruction progressive des cellules rétiniennes de l’œil, et une diminution de l’épaisseur de la macula.

La seconde est nommée DMLA humide ou néovasculaire. Elle est caractérisée par la formation de ce que l’on appelle des facteurs de croissance vasculaire (VEGF), petits vaisseaux venant se loger sous la rétine, qui libèrent un liquide venant compromettre la capacité visuelle, au niveau de la zone de vision centrale.

Quels sont les facteurs de risques de DMLA ? L’hérédité, mais pas seulement, fumeurs, sachez que le tabac est un facteur aggravant, tout comme le sont également l’hypertension, le manque de nutrition de l’œil, ainsi que la dégradation anormale de la rétine au fil de l’âge.

La DMLA peut-elle atteindre les deux yeux ? Tout à fait ! Notamment lorsqu’un œil a déjà été touché par une DMLA, il est nécessaire de procéder à un examen régulier.

Que peut-on faire contre la DMLA ? En prévention, il a été démontré que la consommation régulière d’Omega 3 (grâce aux actifs EPA contribuant à lutter contre l’inflammation de la macula), de lutéine, mais aussi d’antioxydants, aiderait à prévenir les risques d’apparition de DMLA, mais aussi à en ralentir la progression.

Quelle que soit la nature de la DMLA, les examens ophtalmologiques réguliers et fonds de l’œil sont à ne surtout pas négliger. Ils permettent notamment de surveiller l’apparition de la forme précoce de la DMLA, appelée Maculopathie Liée à l’Age.

Dans les cas de DMLA sèche, la prise de suppléments alimentaires de lutéine, de zéaxanthine et d’antioxydants peut contribuer à ralentir la progression d’une DMLA sèche, mais malheureusement pas encore à la stopper à l’heure actuelle.Les pigments de lutéine et de zéaxanthine permettent en effet la nutrition de l’oeil et la protection de la macula. La lutéine est présente en majorité dans le jaune d’oeuf ainsi que dans les légumes à feuilles vertes.

Une rééducation de l’œil peut être à considérer également, selon l’âge. Evidemment, l’arrêt du tabac et la régulation de l’hypertension peuvent aider.

Dans le cas d’une DMLA dite humide, des injections anti-VEGF sont effectuées, afin de limiter la prolifération des vaisseaux néfastes sous la rétine. Par ailleurs, sachez que plus le traitement est mis en place tôt, plus la capacité visuelle à de chances d’être mieux préservée.


Leave a Reply

Your email address will not be published.