Engourdissement, douleurs, fourmillements dans les doigts lorsque le canal carpien s’enflamme, quelles solutions ?

canal carpien main

 

Qu’est-ce que le syndrome du canal carpien ? Le plus fréquent des TMS est assurément le syndrome du canal carpien. Il touche près de 11% de femmes contre 3,5% d’hommes. Le canal carpien est une cavité prenant la forme d’un « U », situé à la jonction entre le poignet et la main.

Que se passe-t-il plus précisément lors d’un syndrome de canal carpien ? Usure, inflammation et rétrécissement du canal carpien, entrainent une compression au niveau du nerf médian (nerf du membre supérieur impliqué dans la sensibilité de la paume de la main et dans la capacité de mouvements des doigts), altérant alors les conductions nerveuses.

Ce que cela implique plus concrètement ? Le nerf médian permet la mobilité du pouce, de l’index et du majeur. La pression exercée sur celui-ci provoque des douleurs et picotements au poignet ainsi, une sensation d’engourdissement dans toute la région palmaire, jusque dans les doigts.

canal carpien okHandicapant au quotidien, et douloureux, notamment la nuit, ce que le syndrome du canal carpien engendre de plus caractéristique, est cette sensation de faiblesse au niveau de la main et les difficultés de préhension qui lui sont associées. Porter, attraper, tenir ou manipuler un objet devient douloureux et difficile. Il ne s’agit au départ, que d’une simple gêne, parfois incommodante, impliquant une difficulté à exercer des gestes simples du quotidien… mais conduisant à des troubles véritablement invalidants en permanence. Le syndrome de canal carpien peut en prime, apparaître au niveau des deux mains.

Les causes du syndrome du canal carpien : Le plus souvent, le meilleur candidat au syndrome du canal carpien a des activités manuelles répétitives ponctuées de gestes itératifs dans la durée et dans le temps. Les ouvriers travaillant au sein des chaînes de fabrication, les caissiers, les coiffeurs, en sont un exemple flagrant. Egalement, les personnes subissant blessures au niveau du poignet, des chocs, aussi minimes soient-ils, ainsi que des micro-lésions peuvent, au fil du temps, développer ce trouble musculo squelettique. Qu’on se le dise, une souris d’ordinateur peut provoquer les mêmes dégâts qu’une perceuse, un marteau piqueur, ou que les lignes d’assemblage de moteurs en usine !

Mais ce n’est pas tout, bien d’autres personnes peuvent présenter des facteurs de risque d’altération du canal carpien : diabétiques, individus atteints d’arthrite rhumatoïde ou d’hypothyroïdie, sont aussi des sujets sensibles !

Les solutions pour soulager le syndrome du canal carpien : Les infiltrations peuvent apporter un mieux-être immédiat et durable sur quelques mois, l’option de l’intervention chirurgicale envisageable. Elle implique une chirurgie ambulatoire, durant laquelle le ligament fermant le canal carpien est incisé. L’objectif est de faire redescendre la pression qui comprime douloureusement le nerf médian. Cette opération peut aussi être effectuée par endoscopie, et ne laisser quasiment aucune cicatrice visible, en plus de permettre la reprise d’une activité dans un temps plus court qu’une chirurgie classique. En moyenne, on observe encore une sensibilité de la région palmaire durant les 4 à 6 mois suivants, même si la douleur s’est très largement atténuée.

Les meilleures alternatives naturelles aux infiltrations ? Faites le plein de vitamines B6 puis de magnésium, que vous trouverez en quantité intéressante dans les aliments tels que les crucifères, légumineuses et graines entières. Certaines études scientifiques ont pu démontrer les bénéfices de la prise de vitamine B6 et un allègement de près de 70 % (1) des symptômes liés au syndrome de canal carpien.

Les cataplasmes d’argile naturelle, peuvent également donner d’excellents résultats. Par ailleurs, les anti-inflammatoires tels que la griffe du diable ou le boswelia associé au curcuma, peuvent se révéler d’un grand secours pour vous soulager, mais aussi pour limiter la prise d’AINS classiques à répétition, pouvant entrainer une mauvaise tolérance digestive, et chez les personnes atteintes d’hypertension artérielle, des effets néfastes sur le fonctionnement des reins.

 

Référence scientifique :

1-Holm G, Moody LE. Carpal tunnel syndrome: current theory, treatment, and the use of B6. J Am Acad Nurse Pract. 2003 Jan;15(1):18-22


Leave a Reply

Your email address will not be published.