Œdème lymphatique : les bons gestes à adopter

massage des jambes

Œdème lymphatique qu’est-ce que c’est ?

L’œdème lymphatique résulte d’une augmentation du volume d’un membre, due à l’accumulation d’eau et de protéines secondaires dans les tissus conjonctifs. C’est précisément cette accumulation qui va engendrer le gonflement des tissus mous sous la peau et donner lieu à l’apparition externe de l’oedème. L’œdème lymphatique est différent du lymphoedème, dont la cause est purement mécanique et liée à une insuffisance veineuse. L’œdème lymphatique est incommodant parce que chronique, mais n’a rien d’alarmant.

Quelles sont les causes d’oedème lymphatique ?

La lymphe a pour fonction,le drainage des déchets de tout le corps vers shéma lymphe 1l’extérieur. Lorsque le système lymphatique fonctionne normalement, mais qu’il se trouve engorgé par un trop plein de déchets, il engendre inévitablement une surcharge de liquide. C’est notamment le cas lorsqu’on souffre d’une insuffisance veineuse, de thrombose veineuse liée à la présence de varices, d’augmentation de la pression veineuse ou du volume sanguin.

A l’inverse, lorsque c’est le système lymphatique qui se trouve défaillant, il neoedemedraine pas les déchets comme il le devrait, malgré une quantité raisonnable. Si les vaisseaux lymphatiques sont endommagés ou obstrués, la lymphe ne circule pas correctement et stagne alors dans les tissus. On parle d’insuffisance lymphatique lorsqu’il y a augmentation de la perméabilité des veines et que les déchets sortent du circuit pour emprunter d’autres chemins que ceux qui leurs sont réservés et circuler librement dans le sang. Egalement, l’altération du système peut tout simplement être congénitale ou survenir suite à une chirurgie.

Oedèmes lymphatiques, quels traitements, quelles options ?

Sachez que les traitements dits « mécaniques » tels que le célèbre drainage lymphatique, la contention, ou la pressothérapie sont à privilégier ! Ils donnent souvent des résultats nettement supérieurs à ceux d’une prise de médicaments « anti-oedémateux ». La microlipoaspiration est également possible, puis la chirurgie (transfert ganglionnaires), pratiquée seulement dans de rares cas. Sachez aussi que les bonnes habitudes alimentaires ont également une influence majeure sur la circulation lymphatique et sur la résorption des oedèmes lymphatiques.

phytotherapie-jambes

 

 

 

 

 

 

 

 

Hygiène de vie et diététique : quelles précautions à prendre en cas d’œdème lymphatique ?

La première règle est de boire beaucoup… beaucoup d’eau afin d’éviter l’aggravation des oedèmes

Modifier ses habitudes alimentaires et opter pour un régime hyposodé (à faible teneur en sel) en restreignant y compris les sels cachés est très vivement recommandé. Les produits salés retiennent l’eau dans le corps et favorisent la formation ainsi que l’aggravation des oedèmes. Cela inclue bien évidemment les sels cachés !Ce que l’on appelle « sels cachés », sont tous ceux que vous ne voyez pas, ou dont vous n’évaluez pas forcément la teneur en sel.Par exemple, une pizza contient l’équivalent de l’apport journalier recommandé en sodium.

Agrémentez votre nourriture de produits riches en potassium, c’est impératif !

Consommez des aliments piquants, astringents ou amers, et donnez la préférence aux fruits et légumes de couleur rouge, qui favoriseront le drainage, la circulation et l’évacuation.

Prenez soin d’éviter les sucres et sucres artificiels, qui favorisent le processus de caramélisation des protéines (glycation) entrainant ainsi la perte de souplesse des tissus et l’affaiblissement des vaisseaux sanguins. Evitez également les apports en gluten et additifs alimentaires.

Bouger, faire de l’exercice (vélo ou natation sont très appropriés), et si vous effectuez un travail sédentaire, il est essentiel de se lever toutes les deux heures durant une dizaine de minutes ! L’objectif est de propulser la lymphe car celle-ci n’a pas de muscle ou de pompe et stagne encore plus rapidement en position assise lorsqu’il n’y a pas de chasse plantaire ou de mouvement musculaire.

Evitez la chaleur, et même, optez pour les douches et bains à l’eau fraîche puis surélevez vos jambes au repos.

Surveillez votre poids : la surcharge pondérale accentue les problèmes de circulation lymphatique et d’oedèmes.

Renforcer tout cela par la prise de veino-lymphotoniques comme l’extrait de marron d’Inde ou la vigne rouge, qui sont parmi les plus puissants. En effet, les capillaires lymphatiques sont étroitement liés aux capillaires veineux, qui sont eux-mêmes rattachés au système veineux dont le point central est le cœur. La prise de veinotonique stimule à la fois la circulation veineuse et lymphatique de manière très efficace.

Quels sont les aliments naturellement riches en potassium et pauvres en sodium à privilégier en cas d’œdème lymphatique ?fruits et légumes rouges

 

Avocat et autres fruits à noyau (les plus riches en potassium sont : abricot, ananas, cerise, groseille, orange, pamplemousse, pêche, rhubarbe) Banane Légumineuses telles que lentilles, haricots blancs, fèves, pois Dattes, raisins, abricots et autres fruits secs
Herbes et épices tels quepersil et piment: frais ou déshydratés Chou vert, épinard, laitue et autres légumes à feuilles vertes Les poissons tels que morue, sardine, truite, thon, flétan grillé ou au four Champignons : frais ou déshydratés
Orange et autres agrumes également en jus Melon, pomme et autres fruits à pépins Fruits à coque riches en vitamines E et P tels que cacahuètes, noix, etc. Pommes de terre cuites au four avec la peau et patate douce
Viande rouge et blanche. Pesez-vous ! L’apport en protéine doit être équilibré en fonction de votre poids ! (entre 0,7 et 1g de protéine par kilo) Fèves de soja, petit lait (lait caillé), lait Tomate et produits à base de tomate (purées, conserves ou concentrés de tomate) Yaourt et produits laitiers allégés (sauf le fromage)

 


Leave a Reply

Your email address will not be published.