Les 10 trucs et astuces pour éviter la rétention d’eau

rétention d'eau 2

 

 

 

 

 

 

 

 

Jambes, cuisses, mollets, chevilles enflées, visage boursouflé, poches sous les yeux et ventre bedonnant… Lorsque la rétention d’eau commence à incommoder votre quotidien, lorsque vos jambes sont lourdes, que votre tour de taille joue au yoyo dans vos pantalons, lorsque vous commencez à vous sentir moins bien dans votre peau, quelques trucs et astuces peuvent vous aider à vivre mieux et, petit à petit, à éliminer le surplus d’eau emmagasiné dans votre corps.

Voici quelques éléments qui contribueront à vous aider à retrouver votre précieuse légèreté :

1°) Limitez l’excès de sel alimentaire. Bien qu’au goût, on ne s’en rende pas systématiquement compte, les aliments contiennent déjà du sel… Ce que vous leur rajouterez est en vérité déjà superflu ! Le tout est simplement une question de modération. Pourquoi le sel a son importance dans le phénomène de rétention d’eau ? Le sel retient l’eau dans l’organisme, et vous enflez ! Si l’apport en sodium est trop important, l’eau se désolidarise des cellules pour aller se loger dans les tissus, et les cellules se déshydratent.

Ainsi, Diminuer son apport permet d’endiguer le phénomène. Mais attention, limiter ne signifie pas bannir ! Le manque de sel, tout comme les régimes hyposodés peuvent également provoquer la rétention d’eau et le gonflement ! Si la consommation de sel de table est insuffisante, l’eau s’infiltre dans les cellules de l’organisme et gonflent, provoquant avec elles, œdèmes courbatures, nausées et maux de tête.

Quelques exemples de produits qui contiennent le plus de sel ? Les plats industriels, les soupes en sachet, les biscuits apéritifs, mais aussi les fromages ainsi que la charcuterie et le saumon fumé.

2°) Ce que vous faites pour le sel, il est nécessaire de le pratiquer également pour le sucre ! Pourquoi ? Sucre et rétention d’eau sont aussi intimement liés : l’excès de sucre accroît le taux d’insuline. Le sucre est activement absorbé en même temps que le sodium.

3°) Dites stop aux pantalons trop moulants, aux bas nylons qui compriment ou aux bas jarretelles auto-fixant et élastiqués, qui engoncent votre corps et favorisent la rétention d’eau.

4°) Buvez, buvez, buvez !… De l’eau ! Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas parce qu’on fait de la rétention d’eau qu’il faut moins boire… bien au contraire, si vous n’apportez pas l’eau nécessaire à votre corps, celui-ci se activera simplement son « mode défense » et retiendra encore plus d’eau, par peur d’en manquer !

5°) Faites du sport ! Pratiquer une activité physique régulière favorise l’élimination de l’eau en excès. Quels sports sont les plus indiqués ? Commencez par la marche ! Et pour les plus motivés, vous pouvez opter pour les sports aquatiques comme la natation, l’aquagym ou l’aquabiking. Les efforts dans l’eau sont démultipliés par rapport à ceux fournis dans l’air, parce que la résistance est plus importante. En plus le mouvement des jambes dans l’eau agit comme un hydromassage, stimulant la circulation et aidant à éliminer les marques visibles de cellulite.

6°) Le drainage lymphatique peut aussi donner le petit coup de pouce qu’il manque à votre corps : il s’agit d’un massage en douceur, qui va permettre de stimuler la circulation de la lymphe et de ses vaisseaux. Sachez que la lymphe stagnée est également à l’origine d’une cellulite aggravée. Les massages orientés drainage lymphatique atténueront visiblement les manifestations de cellulite.

7°) Optez pour les infusions de draineurs diurétiques naturels tels que les queues de cerises, le pissenlit, les baies de genévrier, le thé vert, le buchu, l’asperge, le sureau, l’artichaut, l’échinacée, la vigne rouge, le cassis ou le raisin d’ours, qui sont tous d’excellents atouts pour drainer les liquides en excès dans votre corps et en stimuler l’évacuation. Néanmoins, gare aux diurétiques chimiques, qui permettent une grande élimination d’eau, mais qui entraînent en même temps l’évacuation de minéraux présents dans les liquides organiques. (Notamment la perte de potassium dans les urines). Ces minéraux sont nécessaires à l’équilibre et surtout à l’hydratation, c’est la raison pour laquelle leur élimination en quantité importante peut se révéler très dangereuse et provoquer les symptômes tels que la fatigue chronique, les vertiges, l’arythmie cardiaque ou bien d’autres troubles !

8°) Pensez à surélever vos jambes régulièrement à l’aide d’un coussin sous les pieds pour activer la circulation et limitez les positions qui vous contraignent à une station debout ou assise de façon immobile pendant des heures.

9°) Mangez plus de fruits et de légumes ! Riches en potassium, ils vous fourniront l’apport nécessaire à votre corps pour contribuer à éliminer l’excédant d’eau. Les bananes, haricots blancs, courges d’hiver, épinards, dattes, figues, abricots en sont d’excellentes sources.

10°) Consommez plus de protéines, en privilégiant les viandes blanches et poissons blancs. Lorsque l’apport en protéines est trop faible dans le sang, le sang ne peut retenir une quantité d’eau suffisante, si bien que le liquide fuit les vaisseaux sanguins pour s’infiltrer dans les vaisseaux avoisinants.


Leave a Reply

Your email address will not be published.