7-Keto DHEA : ce dont les médias ne parlent pas !

La prise de 7 Keto DHEA pourrait bien être l’atout minceur majeur en 2015 !

Du jamais vu ! La 7 Keto DHEA serait impliquée dans la transformation de la cortisone en cortisol, se trouvant dans le foie et les tissus adipeux. Une enzyme particulière est en charge de cette transformation. Plus cette enzyme est active, plus elle engendre la production de cortisol… Un excès de cortisol offre inévitablement un terrain favorable à l’obésité abdominale, la résistance à l’insuline et donc, les risques de devenir diabétique, puis la faiblesse des défenses immunitaires. Les études menées mettent en lumière le rôle de la 7 Keto DHEA comme inhibiteur potentiel de l’activité de uniquement cette enzyme en cause dans la transformation de la cortisone en cortisol…. Stoppant ainsi le passage de cortisone « inactive » en cortisol « actif », moins le cortisol est produit en permanence, moins il favorise la prise de poids ! (1) Ce que cela induit ? L’arrêt de prise de poids ciblée sur la ceinture abdominale, la stimulation de la thermogénèse par son action sur le foie et les tissus graisseux et des défenses naturelles plus coriaces ! Vous souhaitiez le top des compléments qui ont le vent en poupe pour 2015 ? La 7 Keto DHEA promet un succès minceur exceptionnel !

 

7 Keto DHEA : à chaque objectif, son dosage déterminé !

Suivant les recherché effectuées, lors d’une cure de 7 Keto DHEA, la dose “safe” sans effets secondaires serait de 200mg par jours pendant 4 semaines(2). Dans le cadre d’un programme antivieillissement la prise de 7 Keto DHEA devrait être de 25 -50 mg, une fois par jour le matin à jeun, environ 30 minutes avant le petit-déjeuner. Lors d’une cure amincissante, le dosage de 7 Keto DHEA serait de 100 mg, deux fois par jour, plutôt le matin et en début d’après-midi. Bon à savoir : les hormones ne se prennent jamais le soir, surtout lorsqu’elles sont dotées d’effets tonifiants comme la 7 Keto DHEA.

 

Références scientifiques :

(1) Máčová L, Bičíková M, Zamrazilová H, Hill M, Kazihnitková H, Sedláčková B, Stárka L. Reduced levels of circulating 7alpha-hydroxy-dehydroepiandrosterone in treated adolescent obese patients. Physiol Res. 2013 Nov 1. [Epub ahead of print]. Department of Steroids and Proteofactors, Institute of Endocrinology,Prague, Czech Republic.

(2) Davidson M, Marwah A, Sawchuk RJ, Maki K, Marwah P, Weeks C, Lardy H. Safety and pharmacokinetic study with escalating doses of 3-acetyl-7-oxo-dehydroepiandrosterone in healthy male volunteers, Clin Invest Med. 23(5):300-10. Chicago Center for Clinical Research, Ill, 2000 Oct;USA.


Leave a Reply

Your email address will not be published.