NutriformLab Spécial MOVEMBER ! Messieurs, la protection de votre prostate avant tout !

Campagne-MovemberUne collecte de fonds hors normes pour soutenir la recherche scientifique contre les maladies masculines telles que le cancer de la prostate… Voilà tout l’objet du mouvement appelé MOVEMBER ! Non, le but n’est pas de changer de look en arborant une moustache, pourtant, c’est bien un visage que l’on désire remodeler : celui de la santé masculine ! Une riche idée, une initiative pleine d’impertinence et de bon sens, un mouvement rejoint aujourd’hui par plus d’1 Million de personnes !! Le principe ? Les hommes se laissent pousser la moustache durant tout le mois de Novembre, la taillent, en prennent soin lors de cette période… Une image forte véhiculée sur les réseaux sociaux et auprès des familles des « Bro & Sis Movember », afin de récolter des dons, mais aussi pour montrer combien l’on souhaite faire bouger les recherches autant que les mentalités !

Manque de sensibilisation des hommes vis-à-vis des maladies masculines, déni, ou refus de faire le nécessaire parce que « ce n’est pas bien grave », « ça va passer », « je suis un homme » : les problèmes de Prostate touchent bien plus d’hommes qu’on ne pourrait le penser ! Vous ne le savez peut-être pas, mais plus vous avancez dans l’âge Messieurs, plus votre prostate, initialement de la taille d’une châtaigne, grossit. Et c’est précisément ce gonflement qui pèse sur votre vessie et donne lieu à ces incontrôlables envies d’uriner tout le temps, lorsque vous commencez à ressentir les premiers symptômes d’une inflammation de la prostate. Messieurs, prendre soin de votre prostate, anticiper, limiter les risques, soulager les symptômes d’une HBP (Hypertrophie Bénigne de la Prostate)…. Peut se révéler salvateur pour votre confort de vie.

Et il existe bien des façons de vous donner ce petit coup de pouce protecteur… Naturellement.

Les ingrédients les plus reconnus et naturellement bons pour la santé de votre prostate ? La plus célèbre est sans conteste, l’huile de pépin de courge, mais vous avez également, dans votre alimentation de tous les jours, des ingrédients extrêmement bénéfiques pour le bien être de votre prostate : ail, oignon, échalote, ciboulette, poissons et huiles riches en oméga-3 et surtout, les légumes de la famille des crucifères (brocoli, choux fleur, navet, chou blanc, chou rouge, chou de Bruxelles, cresson de fontaine). Riches en sulforophanes, ils luttent contre ce que l’on appelle, les perturbateurs endocriniens. Ces derniers sont des polluants discrets, existant sur les enveloppes de boîtes de conserves, les emballages et conditionnements divers, bouteilles en plastiques, déodorants, gels-douche, consoles de jeux vidéos. Leur présence stimule l’action nocive de la DHT (Dihydrotestostéronne), dérivé néfaste de la testostérone, favorisant l’apparition de l’hypertrophie bénigne de la prostate et de la calvitie androgénétique. Les sulforophanes stimulent l’élimination de ces substances toxiques. De cette façon, ils permettent de prévenir l’apparition de cancers (notamment de la prostate), et soutiennent l’auto-destruction des cellules cancéreuses.

Mais ce n’est pas tout ! Le lycopene, pigment principal de la tomate en fait également partie, mais uniquement lorsque la tomate est cuite, tout bonnement parce que la cuisson permet la meilleure assimilation du lycopene… Bonne nouvelle pour les fans de Ketchup et de pâtes à la sauce tomate !… Et pour peu que vous y ajoutiez une cuillère d’huile d’olive, les pigments s’en verront d’autant mieux absorbés grâce à la présence de graisses.

Les céréales, les noix, les graines, sont aussi un « plus » non négligeable à ajouter à vos menus pour préserver votre prostate.

Parmi les végétaux, la racine d’ortie et la baie de palmier nain sont à l’heure actuelle, les sources de phytothérapie les plus protectrices et les plantes les plus puissantes pour lutter contre l’hypertrophie bénigne de la prostate, la prostatite ou autres infections de l’appareil uro-génital.

Quels sont les signes qui peuvent vous aiguiller ? Miction de faible pression, jet entrecoupé, sensation de vessie pas complètement vidée qui vous oblige à pousser, difficultés à commencer ou à terminer d’uriner… Lorsque ces contraintes sont répétitives, lorsqu’elles s’expriment tous les jours ou presque, il est important de consulter votre médecin, qui vous prescrira les analyses nécessaires à effectuer pour en avoir le cœur net, et surtout, afin d’être pris en charge assez tôt pour endiguer le problème.

Messieurs, votre santé est précieuse, ne passez pas à côté des possibilités d’anticiper et de vivre pleinement…

Offre Spéciale Movember : Messieurs, bénéficiez d’une réduction de -20% sur le complément alimentaire Prostate Therapy Complex !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *