Probiotiques et prébiotiques : Quelques informations pour y voir plus clair…

Digestion concept

Non, les bactéries ne sont pas toutes à repousser ou éliminer, loin de là ! Nous venons au monde avec une flore intestinale dont une partie est héritée, et l’autre se construit dans les premières années de la vie. Dès l’âge de 2 ans, la flore intestinale est représentative de celle dont nous sommes pourvus à l’âge adulte. A ce moment là, c’est environ 1000 espèces bactériennes qui se forment et qui cohabitent dans notre tube digestif ! … Une population microbienne indispensable au bon fonctionnement de l’organisme, et représentée par plus de 100 000 milliards de bactéries !

Mais à quoi servent ces bactéries logées dans la flore intestinale ? En tout premier lieu, elles ont un rôle d’aide à la dégradation des aliments difficiles à digérer, notamment celle des fibres alimentaires. Les bactéries composant la microbiote intestinale les assimilent, tout en nous permettant de produire différents nutriments tels que les vitamines K, B8 ou B12.

Mais ce n’est pas tout… Ces bactéries vont en effet influencer notre immunité face aux germes pathogènes. Flore intestinale et défenses immunitaires, quel rapport ? Le plus grand du monde !… En effet, les défenses naturelles du corps sont abritées à 80% par notre flore intestinale.

Elles constituent une barrière protectrice contre l’implantation de microbes. Pour cela, les bactéries composant la microbiote intestinale vont non seulement aider à la production de cellules immunitaires, mais aussi travailler en étroite collaboration avec ces dernières. Plus ces levures bénéfiques sont robustes et présentes en quantité importante dans l’intestin, plus elles modifient le pH de celui-ci et en font un terrain peu propice à l’installation des mauvais germes, en plus de les priver d’espace et de nourriture. Voilà pourquoi la flore microbienne de l’intestin est source de bienfaits pour le système digestif, mais également pour parvenir à se construire une immunité sans faille.

yaourt fait maison,dittique et santQue sont les probiotiques, à quoi servent-ils ? Parmi ces bactéries, celles que l’on nomme plus communément les « bonnes bactéries », sont également connues sous le nom de « probiotiques ». Ces micro-organismes représentent un soutien précieux pour préserver l’équilibre et l’intégrité de la flore intestinale. On trouve également ces levures dans l’alimentation, plus spécifiquement dans les yaourts et autres formes de laits fermentés. Leur consommation assainit et équilibre la flore intestinale.

Qu’est-ce qui peut engendrer un déséquilibre de la flore intestinale ? Prise d’antibiotiques, médication importante ou régulière, hygiène de vie, habitudes alimentaires (telles qu’une mastication insuffisante, nourriture trop cuite, aliments transformés, raffinés, industriels, consommation de protéines et d’aliments acidifiants en excès), contact avec des produits polluants ou antibactériens… Sont autant de nuisibles qui perturbent l’équilibre de la flore intestinale et rendent les défenses naturelles du corps beaucoup plus vulnérables.

Lorsque l’équilibre de la flore intestinale est rompu, les bactéries opportunistes prolifèrent, apportant avec elles leur panoplie de symptômes incommodants. Les signes d’une flore intestinale en déséquilibre peuvent alors apparaître sous différentes formes : des ballonnements aux diarrhées, en passant par la constipation, mais aussi par les difficultés à perdre du poids, d’une part, puis, d’autre part, ce déséquilibre peut être la cause d’encore biens des troubles de nature ORL, par exemple : otites, bronchites, sinusites, (etc), en sont les signes flagrants, tout comme que la sensation de fatigue persistante, les maux de tête, problèmes liés à l’appareil reproducteur, infections fongiques chroniques ou manifestations cutanées diverses et variées. Précisons que cette liste est loin d’être exhaustive ! Néanmoins, elle permet de se rendre compte de l’étendu du travail de la flore intestinal sur le reste du corps, ainsi que de l’importance de son équilibre, pour préserver un bien-être de manière général ainsi que l’intégrité de certaines fonctions du corps.

Que faire lorsque la flore intestinale se trouve en déséquilibre ? Ressemer les bonnes bactéries est probablement l’option la plus simple et la plus efficace ! La consommation d’aliments contenant des probiotiques ou enrichis en ces levures, peut être une excellente solution. Mais encore faut-il que ces probiotiques s’implantent correctement dans la flore intestinale et même avant d’atteindre celle-ci, qu’ils survivent dans l’estomac ! La prise de compléments alimentaires, et plus précisément lorsque leur enrobage est gastro-résistant, permet également de réensemencer les bonnes bactéries de façon fiable. Une fois les probiotiques implantés, ils se développent pour entretenir la bonne balance intestinale, la nourrir, en renforcer la barrière protectrice contre les germes néfastes, puis stimuler les défenses immunitaires sans oublier leur aide précieuse dans le processus de digestion. Les probiotiques sont assurément un atout naturel, puissant et fiable pour retrouver l’équilibre intestinal et augmenter la résistance de ses défenses immunitaires.

Probiotic (or prebiotic) rich foods including pulses, nuts, fruit and milk products, good for immunity and the gut

Pourquoi combiner probitoiques et prébiotiques ? La raison est simple ! Les prébiotiques sont tout bonnement une nourriture de première ordre pour la croissance et le développement des bonnes bactéries probiotiques qui composent la flore intestinale. La combinaison idéale comprenant probiotiques et prébiotiques, appelée « symbiotique », permet à la fois de rééquilibrer la balance, mais également de nourrir les probiotiques. Certains aliments sont naturellement riche en prébiotiques, tels que les fruits (notamment la pomme, la banane, les agrumes, les coings), mais aussi le miel, ainsi que les légumes (comme les artichauts, les bananes, la chicorée, les poireaux, les asperges, l’ail, ou l’oignon cru), ainsi que les céréales complètes. Les prébiotiques favoriseraient l’assimilation des minéraux tels que le magnésium ou le calcium. Ils araient également une action protectrice sur les défenses naturelles et aideraient à limiter les taux de sucres sanguins.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *